Moncef Cheikh-Rouhou a été élu député à l’Assemblée Nationale Constituante de Tunisie

Fondation
2 avril 2012
Partager

Moncef Cheikh-Rouhou, membre de notre Conseil Scientifique a été élu député à l’Assemblée Nationale Constituante de Tunisie. Economiste tunisien, il vivait en exil à Paris où il était Professeur associé à HEC. Nous le félicitons vivement pour cette élection en un moment important pour la Tunisie Nouvelle et nous lui avons demandé son avis sur les tâches de cette Assemblée et le rôle qu’il entend y jouer:

Mon groupement politique, le Parti Démocrate Progressiste (PDP) n’appartient pas à la majorité gouvernementale, mais nous entendons nous consacrer en premier lieu à l’élaboration de la Constitution qui doit être adoptée d’ici un an tout en assumant notre responsabilité de « représentants du peuple » dans cette Assemblée Nationale intérimaire. De nouvelles élections auront lieu à ce moment. Nous mettrons donc en avant les mesures que nous préconisons pour assurer une « émergence » économique indispensable a n d’assurer la résorption du chômage, en particulier celui des jeunes.

Sur la Constitution, nous sommes heureux d’avoir obtenu que les dispositions du Code Personnel, en particulier les droits des femmes et la liberté religieuse pour tous les cultes seront garantis par la Constitution en tant que lois fondamentales.

Pour ce qui concerne l’économie, le parti majoritaire Ennahda af rme qu’aucune mesure susceptible de gêner le développement du tourisme ne doit être prise. Evidemment, les investissements étrangers continueront à être souhaités et bien accueillis. En tant qu’économiste j’ai participé à des missions en particulier dans les pays du Golfe et je continue à être actif en tant que membre du Global Agenda Council au Forum de Davos.

Pour terminer, j’aimerais dire à quel point ma participation à « Partager le Savoir » m’aide dans les visions que je défends actuellement. Je souhaite le plus grand succès à la Fondation pour la poursuite de ses activités valorisant le Capital Humain et le Savoir, deux conditions essentielles à l’Emergence économique, sociale et politique. J’espère que la Tunisie, nouvel îlot de démocratie en Méditerranée, pourra accueillir très prochainement « Partager le Savoir ».

Moncef Cheikh-Rouhou

12ème Conférence Partager le Savoir

Genève, Suisse, 7 - 8 juin 2019

Vidéos et photos