La Fondation Partager le Savoir a conclu un important accord avec le CERN

Fondation
30 octobre 2013
Partager

La Fondation Partager le Savoir est fi ère d’annoncer la conclusion d’un important accord entre le CERN et PLS (KN2238/DG signé le 26 août 2013) concernant: La formation d’étudiants Ingénieurs et Scientifiques, d’universités du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord au sein des programmes d’étudiants du CERN. Cet accord est l’extension de l’accord existant entre le CERN, PLS et le Maroc. Mohamed Gouighri, un étudiant marocain a bénéficié de ce programme avec succès en venant au CERN pour terminer son doctorat. Depuis mai 2013, il a été nommé Professeur Assistant à l’Université d’Agadir. Ce nouvel accord constitue un prolongement important du cas du Maroc (qui fait partie des programmes du CERN depuis 1996), à toute université dans la zone MENA, qu’elle aie ou non un accord formel ou informel avec le CERN. Le CERN n’est pas autorisé à recevoir de dons, mais autorise notre Fondation à récolter de l’argent de tierce parties afi n de constituer des bourses pour que les étudiants prennent part aux programmes scientifiques du CERN. Les montants couvrent toutes les dépenses encourues par le CERN afi n que l’étudiant sponsorisé par PLS ait le même statut que les étudiants provenant des Etats membres du CERN.

La motivation du CERN provient directement du concept de « Science pour la Paix » qui est formulé dans la convention du CERN adoptée en 1954. Alors que durant la Guerre froide l’accent était mis sur les rapports Est-Ouest, depuis 1990, le CERN soutient le dialogue Nord-Sud en ouvrant son programme expérimental au monde arabe et musulman du Maroc au Pakistan.

Le but de notre Fondation, depuis sa création, est d’encourager le « Partage du Savoir » et le dialogue entre scientifiques et ingénieurs du Nord, Sud et Est de la Méditerranée. Pour 2013, l’objectif est d’attirer des étudiants palestiniens. Une proposition a été formulée aux universités palestiniennes qui offrent des cursus de Physique, d’Ingénierie et d’Informatique qui correspondent aux activités scientifiques du CERN, c’est-à-dire Al Quds University, Birzeit University and An-Najah National University. Un comité de sélection devra été mis sur pied afin que la sélection ait lieu au début de l’année 2014 et que les étudiants puissent commencer leur programme au CERN au printemps 2014.

12ème Conférence Partager le Savoir

Genève, Suisse, 7 - 8 juin 2019

Vidéos et photos