Mohamed Gouighri invité à "Beyond the Standard Model: Results with the 7 TeV LHC Collision Data"

Fondation / Réseau
21 septembre 2011
Partager

Mohamed Gouighri retenu pour donner un séminaire à la conférence : « Beyond the Standard Model: Results with the 7 TeV LHC Collision Data” qui aura lieu à l’ICTP à Trieste.

Mohamed Gouighri, est le premier bénéficiaire d’une bourse décernée dans le cadre de l’accord signé le 25 juin 2009 entre le CERN, la Fondation PLS, les Universités marocaines participant au programme LHC et l’Académie Royale Hassan II.

Rappelons que cette bourse a été financée par l’Académie Hassan II et par la Fondation Carnot. Nous sommes heureux d’annoncer que Mohamed a été retenu pour donner un séminaire à la conférence :

« Beyond the Standard Model: Results with the 7 TeV LHC Collision Data”  qui aura lieu à l’ICTP (International Center for Theoretical Physics) à Trieste.

C’est en ces termes qu’il nous résume son intervention :

“Ma présentation à la Conférence « Au-delà du Modèle Standard » à l’ICTP de Trieste portait sur la Physique du méson B auprès de l’expérience ATLAS (ATLAS est une des quatre grandes expériences auprès du LHC du CERN (Genève). J’ai été choisi par la Collaboration ATLAS pour présenter une synthèse de ce vaste domaine.

J’ai présenté les premiers résultats, en particulier sur les mesures de sections efficaces, les recherches de signatures de décroissances rares du quark b et des effets de violation CP dans le canal du méson B. Les décroissances du méson B sont une excellente voie pour sonder la Physique au-delà du Modèle Standard, en particulier en testant des effets de correction d’ordre supérieur (effet de boucle,..).

Ma contribution personnelle au programme de Physique d’ATLAS porte essentiellement sur l’étude de la violation CP dans le canal Bd->J/psi Ks. En parallèle, par mes analyses, je teste aussi différentes prédictions théoriques, tel « Heavy Quark Effective Theory » (HQET) et «perturbative QCD » (pQCD), en comparant les durées de vie du méson Bd et du baryon Ld.

Sur un plan plus technique, je contribue à l’optimisation et à la validation de nouveaux outils de « vertexing » (reconstruction du point de décroissance) en utilisant toutes les informations détaillées du détecteur (budget de matière, champ magnétique mesure,…)”.

12ème Conférence Partager le Savoir

Genève, Suisse, 7 - 8 juin 2019

Vidéos et photos