A la mémoire de Robert Klapisch

Partager
C’est avec une immense tristesse que nous vous faisons part de la disparition de Robert Klapisch, fondateur et président de la Fondation Partager le Savoir. Il s’est éteint à Paris le samedi 21 mars, entouré de ses trois enfants, Coline, Cédric et Marianne, et a été inhumé mardi 24 mars dans la plus stricte intimité familiale du fait des restrictions actuelles.
Robert Klapisch est né à Cachan le 26 décembre 1932. Enfant caché pendant la seconde guerre mondiale parce que juif, diplômé de l’Ecole de Physique et Chimie de Paris en 1956, il a mené une brillante carrière de physicien au CNRS avant de rejoindre le CERN comme directeur de la recherche en 1981. Devenu conseiller en charge de moderniser la communication du CERN sous la direction de Carlo Rubia, il est ensuite nommé par Jacques Chirac à la commission Coppens et préside l’Association française pour l’avancement des sciences jusqu’en 2003. C’est dans ce cadre qu’il propose un dialogue Nord-Sud entre scientifiques européens et ceux des pays en voie de développement d’Afrique et du Moyen Orient, ce qui le conduira à créer en 2006 la Fondation Partager le Savoir. Comme président de la Fondation, Robert Klapisch s’est illustré par son soutien à de nombreuses causes, convaincu qu’il pouvait contribuer à créer un monde plus juste grace au partage des connaissances et aux échanges entre les nations. Il fut un pionnier de la lutte pour rendre internet plus accessible sur le continent africain, architecte de la première heure des projets de coopération régionale et de diplomatie scientifique au Proche-Orient comme SESAME ou le projet Red-Dead. De plus, il œuvra  pendant près de 30 ans pour l’égalité des genres dans les sciences et au-delà. Il établit également un programme de bourses au CERN pour étudiants issus des pays du Moyen-Orient, qu’il appelait de ses voeux à devenir les porteurs du développement, de la stabilité et de la paix dans la région. Fin 2018, à plus de 85 ans, il fonde PromoSupra, une startup qui vise à developper les application de la supraconductivité pour le transport de l’électricité. 
Distingué par de très nombreux prix, médailles, décorations et récompenses, Robert Klapisch est fait officier de la légion d’honneur en 2007. Il est aussi chevalier de l’ordre des Palmes académiques,  lauréat du prix Joliot-Curie de la Société française de physique et du prix des trois physiciens de l’École normale supérieure, fellow de l’Institute of Physics (Grande-Bretagne) et membre émérite du comité des directives scientifiques du IASS de Potsdam.
Depuis la première annonce de sa disparition, nous avons reçu de très nombreux témoignages de gratitude de la part de ses pairs, collègues et disciples mais aussi de personnes qui ont été touchées au cours des années, de près ou de loin, par l’oeuvre et la personnalité de Robert Klapisch. Ces hommages, trop nombreux pour être partagés, soulignent tous son humanisme, sa générosité, sa contribution importante à la science, sa volonté infatigable ainsi que sa joie de vivre et l’amour qu’il avait pour son prochain. 
Nous espérons pouvoir lui rendre un hommage public à la hauteur de son oeuvre à l’issue de la difficile crise sanitaire que nous traversons. 
Nous vous sommes infiniment reconnaissants, chère communauté Partager le Savoir, pour vos mots réconfortants, votre soutien et vos pensées dans ce moment difficile.  
Nous restons à votre entière écoute et toujours disponibles. 
Cordialement, 
Jonas Moses et Sandra Carmignani

12ème Conférence Partager le Savoir

Genève, Suisse, 7 - 8 juin 2019

Vidéos et photos